Historique

L'onagre africain (Equus africanus (syn. E. asinus Africanus)) appartient à la famille des chevaux (Equidae) et est une des 6 sortes du genre Equus vivant encore aujourd'hui. 

Les 5 autres sortes sont:
Les onagres vivent encore aujourd'hui dans les régions sèches et accidentées (déserts de pierre) en petits groupes comptant jusqu' à 10 animaux, parfois aussi seuls, les animaux solitaires étant presque toujours des étalons adultes. Ils ont des sabots étroits très verticaux et le pied très sûr. Leurs grandes oreilles sont aussi une adaptation à leur habitat (elles servent entre autres à la régulation de la température). 
A l'opposé des chevaux vivant dans les steppes, les ânes s'enfuient rarement de manière irréfléchie, ce qui serait dangereux dans le terrain irrégulier de leurs origines. Les ânes réagissent plutôt de manière sensée, chaque animal analyse sa position et suit alors un itinéraire déterminé, ou alors il attaque son ennemi avec les dents et les antérieurs. 
L'onagre se contente d'une végétation très maigre comme nourriture. Lors de longues randonnées pour se rendre aux points d'eau l'onagre peut, si nécessaire, rester 2 à 3 jours sans boire.

L'âne est un des plus anciens animaux domestiques. Sa domestication, qui remonte approximativement à 6000 ans avant J.-C., a précédé celle du cheval et eut probablement lieu dans la basse vallée du Nil. L'âne domestique provient des onagres de Nubie (Equus africanus africanus)... 
Equus hemionus (hémione)
Equus quagga (zèbre cuagga)
Equus zebra (zèbre de montagne)
Equus grevy (zèbre de Grevy)
Equus caballus (cheval)
Baudet du Poitou
Les Maures, qui dominèrent l'Espagne du 8ème au 14ème siècle, amenèrent avec eux des ânes arabes, desquels la race catalane est née.
L'homme était également porté comme "charge "soit sur la croupe, soit en s'asseyant de côté. Ce n'est pas comparable avec l'équitation d'aujourd'hui . L'âne n'était pas bridé et était mené depuis derrière, ou alors les ânes allaient librement en groupe.

En Europe, les ossements d'ânes domestiques les plus anciens ayant été découverts datent du 8ème siècle avant J-C. 

Au cours des 6000 ans d'utilisation de l'âne par l'homme moins de développements fondamentaux se sont produits que chez d'autres animaux domestiques. D'un autre côté certaines caractéristiques se sont développées pour des raisons utilitaires spécifiques.

On ne prêta presque aucune attention à l'élevage des ânes durant le Moyen-Âge. Juste dans quelques régions d'Europe, comme par exemple en France, en Espagne et en Italie, on avait commencé élever des races d'ânes plus grands (servant à l'élevage de mulets).
En France dans la région de Poitiers des ânes géants (ânes du Poitou) furent élevés depuis le 10ème siècle. 
... de Somalie (Equus afr. Somalicus)
... et de l'Atlas (Equus afr. Atlanticus)
 
Les ânes servaient surtout à porter et à tirer des charges. Ils devinrent si précieux à l'homme que dans la plupart des cultures, leur viande n'était pas consommée, parfois par interdiction religieuses
Equus africanus
Mais ces races d'élevages systématiquement développées étaient plutôt rares. L'isolation de certaines régions et les différentes façons de soigner et de nourrir les ânes sont beaucoup plus à l'origines des nombreuses variantes que l'on peut trouver dans leur développement.  En Europe on peut définir trois types d'ânes distincts d'après leurs origines, à savoir l'âne africain, l'âne de Somalie (forme d'onagre) et l'âne européen.

Les influences variées sur l'élevage ont provoqué de grandes différences dans les diverses lignées. La plupart des ânes mesurent entre 95 et 115 cm au garrot. Pour les grands ânes comme le Baudet du Poitou, le standard d'élevage est de 140 à 150 cm (étalons).

Actuellement, les races d''anes reconnues en Europe sont :
De cette race descend une des races d'ânes italienne, la race Martina-Franca.
Ane catalan
Ane Martina-Franca
Ane Grand Noir du Berry
Ane du Cotentin
Ane Normand
Ane du Poitou
Ane de Provence
Ane des Pyrénées
Ane Bourbonnais